• Save

Je voudrais une amie – partie 2

Dans mon article précédent je vous ai partagé le désir que j’avais de vouloir bâtir d’authentiques et véritables amitiés. Et je sais les mots qui résonnent dans ta tête en ce moment : « elle est mignonne Marina — merci c’est gentil — mais je veux du concret ! ». Ok, ok, I get it. 

« Marina sois pas chelou, dis pas n’importe quoi, prends une menthe pour ton haleine, sois simple, sois toi-même et vas-y. »

Bienvenue dans ma tête le jour où j’ai décidé de me jeter à l’eau

On connaît tous ce moment où on ne maîtrise pas grand-chose. Notre fréquence cardiaque se met tout d’un coup à suivre le rythme d’un marteau piqueur. On ne sait plus comment on s’appelle. Nos mains sont tellement moites qu’on pourrait les essorer à la machine. On a l’impression que le temps s’est arrêté et que la terre entière est en train d’observer comment on va se vautrer royalement. On essaie de répéter dans notre tête ce qu’on va dire… Ce moment où il faut se jeter à l’eau sans savoir qu’elle est peut-être glaciale.

Vous voyez, n’est-ce pas ? 

Juste pour vous mettre dans le contexte, c’était il y a tout juste un an et je venais de me marier. Nouvelle ville, nouvelle église, nouvelle vie. En plus de ça, je ne connaissais que le cercle d’amis de mon mari. Dans mon coeur, j’avais un projet qui naissait et on m’avait parlé de cette fille que j’allais justement aborder. Elle ne me connaît pas. Je ne la connais pas (à part via Instagram, hello stalking). 

Timidement, je m’avance vers elle, répète une dernière fois dans ma tête ce que je vais dire, mais finis par balbutier des mots incompréhensibles que je n’avais pas répétés. Laisse-moi te dire que c’était pas terrible. Dans ma tête, c’était Bagdad.

Le pire dans tout ça, je vais te le dire, c’est qu’elle M’ÉCOUTE.

comme d'ordinaire, blog, j-lo, jennifer lopes
  • Save

Elle m’écoute, elle acquiesce, elle me pose des questions, elle me comprend et c’est pas si mal en fait. Ce n’est pas parfait, on ne se connaissait pas encore. Aujourd’hui, c’est l’une de mes plus belles amitiés que je chéris et que je cultive. 

Voilà ce que je veux que tu retiennes…

Here’s the point. Cette saison de désert d’amitiés te prépare à être l’amie que tu rêves d’avoir. Une amie consistante mais pas trop exigeante, loyale mais pas envahissante, engagée mais pas relou. J’ai arrêté de chercher cette amie tant attendue et j’ai commencé à devenir celle que j’e voulais avoir. N’attendons pas de rencontrer cette amie, mais devenons cette amie. Please, do to you this favor : be that friend. 

comme d'ordinaire, je voudrais une amie, amitié, cece, jess, new girl, gif
  • Save

MAIS cette saison, elle appelle aussi à celle d’après. Celle où tu te jettes à l’eau. Celle où tu arrêtes de trop calculer, où tu acceptes de te tromper, de te rendre un petit peu plus vulnérable et parfois être déçue. Celle où tu arrêtes d’attendre de l’autre la perfection parce que toi aussi tu n’es pas parfaite. Celle où tu as tes plus grandes victoires, tes plus gros fous rires, les conversations les plus deep, des rêves qui (re)prennent vie.

Cette saison, elle est là, elle est près de toi, plonge dedans, n’aie pas peur de te mouiller. Tu peux le faire.


  • Save

Bordelaise de coeur et mariée à l’incroyable Liva (elle souligne “l’incroyable”), Marina Razanakolona est ingénieure, danseuse de salsa dès qu’elle en a l’occasion, et aime savourer cette grande aventure qu’on appelle la vie en bonne compagnie. Vous l’entendrez probablement rire avant de la voir, et sa foi y est aussi pour quelque chose…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap