Mes défis sont trop grands pour moi, et ça me va

Temps de lecture : 3 minutes
C’était en primaire — en CP, je crois —, je devais aller au tableau pour y relier à la craie des mots déjà écrits, manifestement trop hauts pour moi. Je me souviens avoir allongé mon corps tout entier pour atteindre le mot le plus haut, en prenant bien soin de rester les talons cloués au sol. Il ne fallait surtout pas que l’on s’aperçoive de mes efforts. Personne ne devait comprendre que j’avais du mal à l’atteindre.

Le repos des perdants

Temps de lecture : 2 minutes
Je suis celle qui oublie ses rendez-vous. Celle dont les mots font plus de mal qu’elle ne le voudrait. Je suis en amnésie constante de la Bonté qui m’accompagne. Je fais des erreurs, je bégaye quand je suis fatiguée et je trébuche sur les mêmes vices.
Je suis une perdante.